" Un document exceptionnel, et sur le pèlerinage, et sur l’époque ". Jérôme Garcin à Denise Péricard-Méa.

L'homme à cheval sur les chemins de Compostelle, 1963

1963, l’aventure commence, 4 cavaliers emboîtent le pas d’Henri Roque pour rejoindre Saint-Jacques de Compostelle. Accompagnés depuis le Somport par 4 officiers espagnols, ils atteignent leur but le 28 juin 1963. Partis pour une aventure sans lendemain, comme pour un défi, on découvre, ils découvrent, qu’ils ont été les pionniers de la reconversion du cheval dans la société d’aujourd’hui, qu’ils ont montré le chemin à tous les pratiquants d’équitation d’extérieur.



Le blog des conseils de Pierre

Envoyer à un ami
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Compostelle dans les diocèses de France en 1884

En 1879, des ossements sont redécouverts dans le sous-sol de la cathédrale de Compostelle. L'archevêque du lieu et les experts qu'il réunit y voient les reliques de saint Jacques-le-Majeur et de ses disciples. Il demande au pape de confirmer cette découverte. Dans sa Lettre apostolique Deus Omnipotens de novembre 1884, le pape Léon XIII officialise l'attribution de ces reliques proposée par l'archevêque de Compostelle. Il appelle l’ensemble du clergé à la publier. Micheline Mouradian fait ici un état des répercussions de cette lettre dans les diocèses de France. Sa recherche a été menée sur les années 1884 et 1885, essentiellement à partir des hebdomadaires d’information religieuse publiés dans chaque diocèse.

20/01/2006


Des informations ont été recueillies pour 54 diocèses ; pour des raisons diverses (incommunicabilité des documents due à leur mauvais état, collections incomplètes, etc…) 26 diocèses n’ont pu être consultés. D’autre part, les diocèses de Strasbourg et Metz étaient alors directement rattachés au Saint-Siège.
Sur les 54 diocèses pour lesquels il a été recueilli une information :
• 15 ont publié, ou lu (Autun-Châlon-Mâcon) les Lettres apostoliques dont 7 (en caractère gras) accompagnés d’une lettre pastorale : Périgueux-Sarlat, Agen, Saint-Flour, Nevers, Orléans, Paris, Meaux, Montpellier, Rodez-et-Mende, Coutances-Avranches, Nantes, Beauvais-Noyon-Senlis, Fréjus-et-Toulon, Lyon. Les diocèses de Bourges et Cambrai n’ont fait paraître qu’une lettre épiscopale et Bayonne a repris la lettre de l’archevêque de Paris.
• 28 n’ont fait paraître qu’une information sur le message de Léon XIII : Bordeaux, Le Puy-en-Velay, Sens-et-Auxerre, Saint-Brieuc-et-Tréguier, Chartres, Tours, Blois, Besançon, Versailles, Nîmes, Toulouse, Auch, Tarbes, Alby, Montauban, Arras, Boulogne-et-Saint-Omer, Séez, Bayeux-et-Lisieux, Evreux, Rouen, Angers, Laval, Angoulême, Poitiers, Digne, Aix, Grenoble, Chambéry..
• 8 n’ont fait aucune allusion à l’événement : Dijon, Saint-Claude, Perpignan, Limoges, Saint-Dié, Luçon, Soissons-Laon, Belley.
Pour les raisons évoquées ci-dessus, aucun élément n’a pu être recueilli dans les 27 diocèses ci-après : Aire-et-Dax, Moulins, Clermont-Ferrand, Quimper-et-Léon, Rennes, Vannes, Troyes, Reims, Carcassonne, Tulle, Nancy-et-Toul, Verdun, Pamiers, Cahors, Le Mans, Amiens, La Rochelle-Saintes, Gap, Nice, Marseille, Avignon, Viviers, Valence, Saint-Etienne, Annecy, Ajaccio.

Pour l’essentiel, le texte de Léon XIII retrace longuement l’histoire des reliques de l’apôtre et la procédure qui l’ont conduit à approuver et à confirmer leur reconnaissance. Après un appel à la publication solennelle des Lettres afin que le message soit connu partout, le pape invite les chrétiens à entreprendre de pieux pèlerinages au saint tombeau. A défaut, il accorde enfin, lors de la célébration de la fête de saint Jacques, une indulgence plénière et la rémission de tous leurs péchés aux chrétiens qui, dans les églises dédiées à saint Jacques ou « désignées par l’Ordinaire, auront adressé à Dieu de ferventes prières par l’intercession de saint Jacques ». *
Ces dernières dispositions sont diversement reprises dans les lettres épiscopales des diocèses : le plus souvent, (Périgueux-Sarlat, Saint-Flour, Nevers, Rodez-et-Mende, Cambrai), les fidèles sont invités, pour gagner l’indulgence plénière, à prier dans les églises dédiées à saint Jacques ou, à défaut, dans les églises paroissiales. A Bourges, des dispositions précises sont attachées au gain de l’indulgence : désignation de l’église dans et hors de la localité, jours précisés. A Paris et Meaux, trois églises dédiées à saint Jacques sont nommément désignées : Saint-Jacques de Montrouge, et les églises d'Aubervilliers et La Villette. A Nantes, il est recommandé la visite de l’une des églises du diocèse et la prière par l’intercession de l’apôtre.
La date pour gagner l’indulgence est fonction de la date de publication des Lettres : période de l’Avent ou fête de saint Jacques.
La publication des Lettres reprend généralement l’appel à entreprendre le pèlerinage.

* texte intégral de la Lettre apostolique Deus Omnipotens
 
Micheline Mouradian


Lu 204 fois
Fondation Ferpel

Compostelle, pèlerinage et société | L'Itinéraire culturel européen | L'inscription au Patrimoine Mondial | Pèlerins et pèlerinages | Patrimoine | Les bonnes pages | Compostelle-Cordoue








Livres de Denise Péricard-Méa
JEAN DE TOURNAI_VW
Matamore
Neuf pèlerins racontent
Chemins de Compostelle et Patrimoine mondial
Les mythes de l'apôtre saint Jacques
Le Manuel du pèlerin
Dictionnaire de saint Jacques et Compostelle
De nuremberg à Grenade et Compostelle
De la Bohême jusqu'à Compostelle
Brève histoire du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle