" Un document exceptionnel, et sur le pèlerinage, et sur l’époque ". Jérôme Garcin à Denise Péricard-Méa.

L'homme à cheval sur les chemins de Compostelle, 1963

1963, l’aventure commence, 4 cavaliers emboîtent le pas d’Henri Roque pour rejoindre Saint-Jacques de Compostelle. Accompagnés depuis le Somport par 4 officiers espagnols, ils atteignent leur but le 28 juin 1963. Partis pour une aventure sans lendemain, comme pour un défi, on découvre, ils découvrent, qu’ils ont été les pionniers de la reconversion du cheval dans la société d’aujourd’hui, qu’ils ont montré le chemin à tous les pratiquants d’équitation d’extérieur.



Le blog des conseils de Pierre

Envoyer à un ami
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Compostelle, l’ultimatum des chanoines

Nous présentons ici les raisons affichées et la raison de fond qui a poussé les chanoines à prendre cette décision.

02/04/2016


Les fausses raisons de l'ultimatum

Un article de la Voz de Galicia du 17 décembre 2015 a fait connaître l’ultimatum adressé par le doyen du chapitre de la cathédrale de Compostelle aux « organismes qui émettent des documents d’identification des pèlerins », en clair, les associations qui délivrent des credenciales, c’est-à-dire les carnets de pèlerins.
 
A partir du 1er avril 2016, seuls les pèlerins munis de la credencial officielle, conçue et éditée à Compostelle par le Bureau des pèlerinages pourront recevoir la Compostela ou certificat de pèlerinage.
Les raisons avancées semblent uniquement matérielles : trop de modèles de credenciales, plus de 25, dont les prix varient de la gratuité à 20€, avec même des intentions de les vendre sur Internet.
Pour les chanoines de la cathédrale le pèlerinage et l’accueil des pèlerins ne peuvent être soumis à des objectifs commerciaux et lucratifs. Leur attention aux détails les a conduits à penser qu’imposer un modèle unique de credencial, fournie à un prix bas de 2€ remplirait cet objectif. 
Le même document indique néanmoins que la Compostela sera dorénavant vendue 2€ de participation aux frais du Bureau des pèlerinages.
 
 

La répétition d'une exigence jamais respectée

Mais derrière ces considérations matérielles, le but poursuivi reste celui qui a toujours été affiché : manifester le caractère chrétien du pèlerinage galicien. Le chapitre n’hésitant d’ailleurs pas à parler de pèlerinage « à la tombe (tumba) de l’apôtre », parfois appelée sépulcre dans certaines traductions.
 
Cet ultimatum expirait le 1er avril. Clin d’œil, le poisson, signe de reconnaissance des premiers chrétiens, était souvent dessiné dans les catacombes romaines.
Devant les protestations de quelques associations, il a été admis que les anciennes credenciales seraient acceptées durant toute l'année 2016, à condition que leur soit attachée une feuille comportant les logos du modèle officiel et l’engagement de faire le pèlerinage avec un sentiment chrétien.
La Compostela est attribuée seulement à ceux qui font le pèlerinage avec un sentiment chrétien de dévotion, voeu ou piété, (devotionis affectu, voti vel pietatis causa) et seulement à ceux qui parviennent au tombeau de l’apôtre de la cathédrale de Santiago, terme du pèlerinage jacquaire
Le document indique ensuite les conditions habituelles de distance de 100 et 200 km.
Les conditions de délivrance de la Compostela doivent être acceptées par la signature de la credential.
Ci-dessous lien vers une copie de l'article de la Voz de Galicia

la_oficina_del_peregrino_compostela.pdf La Oficina del Peregrino_compostela.pdf  (115.98 Ko)


Lu 540 fois
Fondation Ferpel

Compostelle, pèlerinage et société | L'Itinéraire culturel européen | L'inscription au Patrimoine Mondial | Pèlerins et pèlerinages | Patrimoine | Les bonnes pages | Compostelle-Cordoue








Livres de Denise Péricard-Méa
JEAN DE TOURNAI_VW
Matamore
Neuf pèlerins racontent
Chemins de Compostelle et Patrimoine mondial
Les mythes de l'apôtre saint Jacques
Le Manuel du pèlerin
Dictionnaire de saint Jacques et Compostelle
De nuremberg à Grenade et Compostelle
De la Bohême jusqu'à Compostelle
Brève histoire du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle