" Un document exceptionnel, et sur le pèlerinage, et sur l’époque ". Jérôme Garcin à Denise Péricard-Méa.

L'homme à cheval sur les chemins de Compostelle, 1963

1963, l’aventure commence, 4 cavaliers emboîtent le pas d’Henri Roque pour rejoindre Saint-Jacques de Compostelle. Accompagnés depuis le Somport par 4 officiers espagnols, ils atteignent leur but le 28 juin 1963. Partis pour une aventure sans lendemain, comme pour un défi, on découvre, ils découvrent, qu’ils ont été les pionniers de la reconversion du cheval dans la société d’aujourd’hui, qu’ils ont montré le chemin à tous les pratiquants d’équitation d’extérieur.



Le blog des conseils de Pierre

Envoyer à un ami
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

La Fondation et Compostelle-Cordoue

Une association née pour dépasser l'image du Matamore

Une trentaine de personnes, réunies à Genève les 18 et 19 avril 2009, sur le thème du pèlerinage, chemin d'ouverture et de tolérance confronté à la figure guerrière du Matamore, ont décidé de créer l'association Compostelle-Cordoue. En novembre 2010, cette association a organisé un colloque de deux jours à Cordoue précédé par une marche symbolique de Compostelle à Cordoue.

03/01/2015


L'esprit de Compostelle-Cordoue

La Mezquita, mosquée-cathédrale chère au coeur des Cordouans
La Mezquita, mosquée-cathédrale chère au coeur des Cordouans
Considérés comme représentatifs de l’Europe pèlerine du Moyen Age, les chemins de Compostelle ont été définis par le Conseil de l’Europe, en octobre 1987, comme un symbole de la construction de l’Europe.
Les routes médiévales européennes étaient parcourues par de nombreux pèlerins. Tous n’allaient pas à Compostelle mais tous se dirigeaient vers un sanctuaire pour rendre gloire ou remercier.
Leur ancêtre commun peut être reconnu en Abraham, le patriarche biblique, père des croyants, le premier à s'être mis en route à l’appel de son Dieu. Ce personnage biblique fait partie de la tradition commune des trois religions monothéistes présentes dans le sud de l’Espagne au début du culte de saint Jacques à Compostelle. Elles y ont vécu un temps en bonne intelligence et ce temps, bien que très court, reste un symbole d'espérance.
Un autre itinéraire culturel du Conseil de l’Europe, Al Andalus, en témoigne, reconnaissant l'apport de cette époque à l’identité européenne.

La marche vers Cordoue

En 2010, l’association a invité ses membres et sympathisants à marcher de Compostelle à Cordoue. Le trajet proposé symbolisait celui de la Reconquista. Mais il était parcouru dans un esprit bien différent.
Quatre grands marcheurs sont partis de Compostelle mi-octobre 2010. Ils ont rejoint un groupe de 18 personnes réunies à Mérida le 14 novembre pour une marche de 230 km.

Un chemin vers la compréhension et le dialogue

Yassine, André, Eric arrivant à Cordoue
Yassine, André, Eric arrivant à Cordoue
L'association  a aussi souhaité éclairer les réflexions et rapprocher les points de vue au cours d'un colloque au Palais des congrès de Cordoue les 25 et 26 novembre 2010.
Ce colloque a comporté trois temps principaux :
- Compostelle, cheminer dans l'histoire
- Cordoue, symbole d'une harmonie
- Et demain quels chemins ?
Ces titres montrent la volonté de l'association de cheminer à la découverte de ce qui a construit ces symboles que sont Compostelle et Cordoue. Revisiter leur histoire permet de mieux comprendre le présent et aide à trouver de nouveaux chemins.
Ce fut le thème du troisième temps du colloque. Deux tables rondes ont apporté les témoignages de personnalités aidant à voir plus clair en ces temps de montée des peurs devant les affirmations mensongères et parfois les exactions des intégrismes religieux.

Retrouver les racines andalouses de l'Europe

Telle était la conclusion de l'ouvrage collectif paru en 2012, formalisant l'expérience des membres de l'association.  Rêvant d'un grand projet intitulé " Pèlerins du monde ", l'ouvrage soulignait  " la valeur universelle de l'esprit pèlerin " et appelait de ses voeux des " marches pèlerines ouvertes à des pèlerins de diverses confessions ", imaginant Cordoue comme un lieu de rencontres de pèlerins du monde entier.
Deux partenaires majeurs ont apporté leur concours aux réalisations de 2010, la Fondation Paradigma Cordoba à Cordoue et l'Association Internationale Soufie Alawiyya (AISA), représentée par AISA Suisse et les Scouts musulmans de France.

http://aisa-net.com/ http://aisa-net.com/
http://www.paradigmacordoba.es/http:// http://www.paradigmacordoba.es/http://


Et aujourd'hui en 2016

L'association Compostelle-Cordoue s'est affirmée comme une association de pèlerins de diverses origines culturelles qui souhaitent promouvoir le dialogue et la rencontre par l'organisation de marches vers des lieux porteurs de sens.
Ses maîtres mots sont :
Marcher - Dialoguer - Comprendre
La Tête - le Coeur - les Jambes
Les marches sont intégrées dans une vision issue de l'expérience fondatrice du Colloque de Cordoue. Chaque année  - les Automnales - une rencontre des adhérents offre des occasions d'approfondissement et d'échanges et permet des ouvertures vers d'autres partenaires.
Voir le site de Compostelle-Cordoue

Lu 5216 fois
Fondation Ferpel

Compostelle, pèlerinage et société | L'Itinéraire culturel européen | L'inscription au Patrimoine Mondial | Pèlerins et pèlerinages | Patrimoine | Les bonnes pages | Compostelle-Cordoue








Livres de Denise Péricard-Méa
JEAN DE TOURNAI_VW
Matamore
Neuf pèlerins racontent
Chemins de Compostelle et Patrimoine mondial
Les mythes de l'apôtre saint Jacques
Le Manuel du pèlerin
Dictionnaire de saint Jacques et Compostelle
De nuremberg à Grenade et Compostelle
De la Bohême jusqu'à Compostelle
Brève histoire du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle