" Un document exceptionnel, et sur le pèlerinage, et sur l’époque ". Jérôme Garcin à Denise Péricard-Méa.

L'homme à cheval sur les chemins de Compostelle, 1963

1963, l’aventure commence, 4 cavaliers emboîtent le pas d’Henri Roque pour rejoindre Saint-Jacques de Compostelle. Accompagnés depuis le Somport par 4 officiers espagnols, ils atteignent leur but le 28 juin 1963. Partis pour une aventure sans lendemain, comme pour un défi, on découvre, ils découvrent, qu’ils ont été les pionniers de la reconversion du cheval dans la société d’aujourd’hui, qu’ils ont montré le chemin à tous les pratiquants d’équitation d’extérieur.



Le blog des conseils de Pierre

Envoyer à un ami
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Tempête pour un anniversaire

Le 1200e anniversaire commenté par l'Association de Coopération Interrégionale des chemins de Compostelle.

Pierre Magnaval a eu l'amabilité de nous faire connaître par Facebook un document surprenant émanant de l'Association de Coopération Interrégionale des chemins de Compostelle (ACIR). Document publié le 13 mars en fin de soirée.
Nous publions ci-dessous l'intégralité de ce document que nous faisons suivre d'une première réaction, sans préjuger d'autres suites. Merci à Pierre Magnaval de nous avoir permis cette mise au point.
Ce document a été retiré de Facebook dans la journée du 14 mars. Il en conserve son intérêt, dans l'attente d'autres informations.

13/03/2013


Texte de Pierre Magnaval sur Facebook

« Ci-dessous, très intéressant communiqué de l'ACIR (agence de coopération inter-régionale des Chemins de Compostelle).
Compostelle monte à la tête de certains !
Faites confiance à L'ACIR, eux, ce sont des gens sérieux !! »

Le communiqué de l'ACIR

« A l'attention de Mesdames et messieurs les Maires, Adjoints au Maire des Communes et des responsables culturels des Collectivités adhérentes à l'ACIR Compostelle
A l'attention de mesdames et Messieurs les élus en charge du suivi de l'action culturelle, du tourisme et de l'inscription au patrimoine mondial
A l'attention de mesdames et messieurs les animateurs du patrimoine ou responsable d'associations culturelles. »

Madame, Monsieur,
Nombre de nos adhérents et acteurs institutionnels de la valorisation des chemins de Saint-Jacques de Compostelle nous ont fait part de leur étonnement de recevoir de la part d’une association (David Parou) l’information selon laquelle le Ministère de la Culture envisage d’inscrire dans son calendrier des commémorations 2013 la découverte du tombeau de saint Jacques en Galice (813). Leur étonnement provient du fait que cette association en profite pour leur faire, par le même courrier, une offre de service.

La forme de ce courrier et la pièce jointe, qui n’est qu’un document de travail interne au Ministère de la Culture, pourrait en effet laisser croire que l’association David Parou est mandatée pour faire la promotion de l’évènement. Ceci est faux : le calendrier des manifestations 2013 du ministère de la Culture n’est pas encore paru et la commémoration signalée n’est donc pas encore officielle. De plus, la démarche de l’association David Parou paraît particulièrement inappropriée, le Ministère de la Culture ayant confié à notre association la mission de rassembler et d'animer le réseau du bien culturel en série « Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France », inscrit sur la Liste du patrimoine mondial. C'est pourquoi il nous a semblé utile de porter cette situation à la connaissance du Ministère.
Nous tenons également à vous informer que l'association David Parou n'a reçu quant à elle aucun mandat du Ministère de la Culture pour la mise en oeuvre de la commémoration de cet évènement. La démarche entreprise par cette association revêt donc un caractère strictement privé. A noter par ailleurs qu’il s’agit d’un organisme en critique radicale sur l'inscription du bien sur la Liste du patrimoine mondial.

L’ACIR Compostelle demeure à votre service pour :
vous conseiller sur des contenus de programmation culturelle autour de cette commémoration, mais aussi autour d’autres thèmes nationaux ou plus locaux, et qui méritent tout autant d'être valorisés : 1700ème anniversaire de la proclamation de l'édit de Milan décidant de la tolérance du christianisme (313) ; centenaire de l’adoption de la loi de protection des monuments Historiques (1913) ; millénaire des sanctuaires de Rocamadour (patrimoine mondial),
950e anniversaire de la consécration de l'abbatiale de Moissac (patrimoine mondial) ; 50e anniversaire de la première chevauchée vers Compostelle…
vous accompagner dans les actions de sensibilisation aux enjeux du patrimoine mondial avec l'aide d'organismes qualifiés à travers des conférences ou des expositions, relayer vos programmations sur notre site Internet et via nos relations avec des médias…
Recevez nos cordiales salutations

Première réaction de la Fondation

Le moins qu'on puisse dire des informations données par  l'ACIR est qu'elle sont sujettes à caution tant en ce qui concerne la Commémoration nationale que la mise en cause de l'association David Parou Saint-Jacques.
 
I - L'annuaire des Commémorations nationales 2013 est paru.
Le 1200e anniversaire de la découverte du tombeau de saint Jacques à Compostelle y figure. 
La notice signée par Denise Péricard-Méa se trouve aux pages 238-240. La présentation officielle du recueil est programmée le 20 mars prochain à l'hôtel de Sully à Paris.

II - L'ACIR propose de
« conseiller sur des contenus de programmation culturelle autour de cette commémoration, mais aussi - et c'est pour nous une surprise - autour du 50e anniversaire de la première chevauchée vers Compostelle  ».

Comment peut-elle ignorer que Denise Péricard-Méa publie en avril prochain  un livre de 365 pages  L'Homme à cheval sur les chemins de Compostelle, 1963, aux éditions C'est à dire à Forcalquier. L'un des membres de cette chevauchée était René de La Coste-Messelière, vieil ami de l'ACIR. Aurait-il  laissé un journal de voyage manuscrit qui nous aurait échappé ? Ou s'agirait-il d'une autre chevauchée que celle dirigée par Henri Roque  ?

III - L'ACIR conteste que notre association fasse « des offres de services ». Nous sommes effectivement une association privée, donc qui ne coûte rien aux finances publiques, mais c'est bien notre but d'offrir grâcieusement à un large public des résultats de recherche sur nos nombreux sites Internet et dans les livres publiés par plusieurs éditeurs.
 

Lu 884 fois
Fondation Ferpel

Histoire | Société | Spiritualité | Recherche








Livres de Denise Péricard-Méa
JEAN DE TOURNAI_VW
Matamore
Neuf pèlerins racontent
Chemins de Compostelle et Patrimoine mondial
Les mythes de l'apôtre saint Jacques
Le Manuel du pèlerin
Dictionnaire de saint Jacques et Compostelle
De nuremberg à Grenade et Compostelle
De la Bohême jusqu'à Compostelle
Brève histoire du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle