Envoyer à un ami
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

24 juillet 1955, une messe pour la France à Santiago

21 Août 2018

Après un rappel historique du voeu d'Alphonse de Poitiers, l'article ci-dessous reprend le compte-rendu fait par le quotidien La Croix du 26 juillet 1955.



Le voeu d'Alphonse de Poitiers

Alphonse de Poitiers frère de Louis IX avait, comme sa mère Blanche de Castille, formé le vœu de se rendre à Saint-Jacques. Comme elle, il n’a pas pu l’accomplir. En juin 1270, avant que d’embarquer pour la croisade qui devait être la dernière et craignant à juste titre de ne pouvoir accomplir ce pèlerinage et tous les autres qu’il avait promis, il rédige à Aimargues près d’Aigues-Mortes son testament, par lequel il commue ce vœu par une fondation :
“ De rechief, nous volons que en l'eglyse Saint-Jaque de Compostele soit establis uns chierges qui arde de jour et de nuiz perpetuement devant l'autel et une couppe d'argent dorée à garder le cors Nostre Seigneur. Et en cele meismes maniere establissons un autre chierge en l'eglise Nostre Dame de Rochemadour. Encores, pour les pelerinagess que nous avons voués à saint Jaque, à Nostre Dame de Rochemadour, à Nostre Dame de Bouloigne, à saint Eloy et à autres sains leus, nous volons que nostre executeur rÿmbent les diz pelerinages si comme il leur sera avis, se il avenoit que nous [ne] les accomplissiens ”(1).
 
(1) Layettes du trésor des chartes, éd. E. Berger, t. IV, Paris, 1902, p. 455
Originaux : Paris, Arch. nat. K.33, n°14, en très mauvais état ;
Copies Arch. nat., J. 406, n° 5 ;
Arch. nat., J. 192, n° 57, vidimus délivré par Philippe le Bel, le 28 juillet 1311.

L'article de La Croix

Voici un large extrait de l'article publié par La Croix le 26 août 1955 :
" Son Excellence Monseigneur Michon, évêque de Chartres, a célébré cette première messe avec du vin d'Alsace, dans la chapelle de Saint Louis, roi de France. Il était entouré des membres du pèlerinage organisé par le Comité France-Espagne et plusieurs personnalités françaises parmi lesquelles on comptait : M; Robert Chaulet, consul de France à Bilbao, représentant M. Guy de La Tournelle, ambassadeur à Madrid ; Monsieur de Véricourt, vice-président du Conseil municipal de Paris et Monsieur Charles Pichon.
Un grand nombre d'Espagnols s'étaient joints à eux ".
De tous les membres présents, le plus important pour l"histoire contemporaine de Compostelle est Charles Pichon.
 

Compostelle, pèlerinage et société | L'Itinéraire culturel européen | L'inscription au Patrimoine Mondial | Pèlerins et pèlerinages | Patrimoine | Les bonnes pages