Envoyer à un ami
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Des Liégeois à Compostelle au XIe siècle

21 Septembre 2016
Article rédigé d'après l'étude de Sébastien de Valeriola

En 1056, un groupe de Liégeois accomplit un pèlerinage à Compostelle. Mené par Herman, comte de Grez, il inclut des moines de l'abbaye Saint-Jacques de Liège, dont Robert, qui plus tard sera élu abbé de cette communauté. Les ecclésiastiques ont une idée derrière la tête : ramener des reliques du saint à leur monastère. Les pèlerins se rendent donc au tombeau de l'apôtre, et présentent leur requête au roi de Galice, qui y répond favorablement. Quelques décennies plus tard, un auteur, sans doute un moine de Saint-Jacques, couche par écrit une relation du voyage.



Un bras de saint Jacques à Liège

Le texte original de cette relation ne nous est pas parvenu, mais le chroniqueur Gilles d’Orval l’intègre heureusement dans ses Gesta episcoporum Leodiensium, rédigés à la fin de la première moitié du xIiie siècle.

Ce récit constitue une source très précieuse, notamment parce que le voyage se déroule très tôt dans l'histoire du pèlerinage galicien, avant que la légende de Compostelle ne soit complètement établie. Antérieur à la plupart des textes fondateurs du mythe de Saint-Jacques, ce récit n’est pas influencé par ceux-ci, contrairement à beaucoup d’autres sources postérieures, souvent très inspirées par ces documents considérés comme des références.
Aujourd'hui encore existe à Liège un reliquaire contenant un bras de saint Jacques. Le récit apporte à ce sujets d'intéressants éclairages. Mais rien ne permet de penser que la relique encore visible aujourd'hui soit celle dont parle le récit. Il semblerait plutôt qu'elle provienne de Rome

Cliquer sur l'image pour accéder à l'étude sur le site de la revue. Elle comprend en Annexe le texte latin intégral et deux traductions.
Article rédigé d'après l'étude de Sébastien de Valeriola

Histoire | Société | Spiritualité | Recherche