Nouveaux regards sur Compostelle, le pèlerinage et les chemins de Saint-Jacques
Envoyer à un ami
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pèleriner confiné, n° 56 Suite 1

Fondation David-Parou

Cette 56e lettre, fait partie des envois inscrits dans la continuité du " Pèlerinage confiné ".
Un incident informatique nous contraint à la réduire à un souvenir d'un pèlerinage, lié par hasard, au repaire des géants évoqué dans l'étape 52.



Un pèlerinage de 1914

Denise a retrouvé un article, publié en août 1915, relatant un pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle qui a eu lieu en juillet 1914 présenté ainsi
« Avant la guerre. Reprise d’une tradition nationale »,
Les pèlerins sont quatorze, dirigés par le R.P. Olivier. Je n’en sais pas davantage, mais la relation de l’auteur anonyme méritera la publication de quelques extraits.
Ci-dessous, la stupéfaction vite dissipée des pèlerins découvrant les géants dans les combles de la cathédrale, et notre stupéfaction en lisant leurs commentaires… et en
découvrant nous-mêmes, un siècle plus tard les mêmes géants ...
Les géants dans les greniers de la cathédrale
Les géants dans les greniers de la cathédrale

« De là, nous montons dans les combles et arrivons à une galerie qui donne sur la place de l’Obradoiro. Les deux premières pièces qui prennent jour sur la galerie ressemblent à l'officine d'un costumier. Nous restons d'abord saisis à la vue de mannequins ornés de têtes : de géants, de nègres et de sauvages ; mais nous comprenons vite qu'ils doivent figurer dans la fête jubilaire de saint Jacques, qui a lieu tous les sept ans, quand la fête de l'apôtre (25 juillet) tombe un dimanche ; et y représenter les Maures, sauvages et peuples primitifs soumis jadis par l'Espagne, ornant ainsi le triomphe de saint Jacques ».


Et demain ?
N'attendez rien demain.
Cela va nous manquer à nous aussi.
Mais il nous reste des suites à préparer dans la continuité de ce pèlerinage, des souvenirs à envoyer aux amis du chemin, des cadeaux à partager, des conversations à poursuivre. Tous les participants au pèlerinage confiné recevront ces suites. Puis nous prendrons le rythme hebdomadaire, le lundi soir, pour une lettre que recevront le mardi les membres de la Fondation et les abonnés, comme annoncé dans la lettre n° 55.
Nous vous rappelons l'adresse où vous inscrire.  
Voici notre adresse postale pour ceux qui ne souhaiteraient pas payer leur abonnement par Internet : 39 rue du Sergent Bobillot, 37000 TOURS.