Question posée à Pierre,
Je me permets de vous contacter pour un prochain départ (17 avril
2009) avec mon mari. Nous nous sommes arrêtés à Conques l'année dernière
où nous comptons reprendre mais pour la variante de Rocamadour.
Pourriez-vous m'indiquer si le chemin est balisé? Ou si il vaut mieux prendre une
carte IGN ? D'autre part nous n'avons que 6/7 jours....du coup nous
hésitons entre avancer sur cette variante, puis essayer de trouver un bus
pour nous ramener vers Cahors ou couper à Rocamadour à pied vers Cahors,
mais nous avons peur de nous éloigner du CHEMIN et de ne plus nous sentir
en marche vers Saint-Jacques...mais randonneurs.... Voilà je ne sais pas si
vous connaissez cette partie ou pas, mais d'avance merci pour votre
réponse. Ultreia!


Bonjour.

Pour le balisage du chemin variante vers Rocamadour, je n'ai pas parcouru ce tronçon, mais si vous vous munissez du guide, vous suivez les indications qui sont portées et les balises sur le chemin et tout ira bien. Rien ne vous empêche non plus de vous munir d'une carte IGN et d'une boussole. C'est toujours mieux, si on sait s'en servir... C'est ce que je fais toujours car quelques fois, je fais moi-même mon chemin pour éviter les détours...

Il ne faut pas se faire une idée qu'on devient randonneur parce qu'on s'écarte du "CHEMIN". Il faut bien vous dire qu'il n'y a pas de chemin plus historique ici que là. Tous les chemins qui partent de chez vous et vont à Compostelle, Rome, Jérusalem sont historiques.

Il faut bien vous dire que les pèlerins ne partent du Puy que depuis 1970 environ. Avant, on ne parlait pas de saint Jacques au Puy où j'ai habité de 1950 à 65... ... Il y avait des pèlerinages oui, mais à la Vierge noire ou à Saint Michel...

L'invention de la "ROUTE du Puy" vient d'une exploitation de la traduction d'un texte qui n'était connu que d'érudits, traduit en 1938 puis on en a profité pour monter en épingle le pèlerinage de l'évêque du Puy, Godescalc en 800 et des poussières. La FFRP a créé un chemin très bien balisé il faut le reconnaître, qu'elle a appelé chemin de Compostelle et le tourisme a fait le reste...

Lorsque je suis parti pour Compostelle, Je suis parti de chez moi en suivant la carte IGN et mon choix de trajet et j'ai fait un pèlerinage aussi valable qu'un autre. Tranquillisez-vous, ce qui compte, c'est l'intention que vous mettez dans votre marche et votre démarche.

J'espère avoir répondu à votre question et ne pas vous avoir trop déçus !
Je vous souhaite une entière réussite de votre court trajet.
Croyez en mon amitié jacquaire,
PP







Message reçu en réponse par Pierre :
Bonsoir,

Merci d'avoir pris le temps de répondre à mon message.
A quelque jours du départ, c'est bon de ressentir le "réseau jacquaire"
et oui vous avez raison. ce qui compte c'est le chemin "intérieur" avant tout.
M. D.

Rédigé par Pierre Prénat le Samedi 28 Mars 2009 à 21:45